A s c o v a l



Programme


A propos
Contact


L'ASCOVAL a pour but de promouvoir la sauvegarde, la restauration et la mise en valeur de la collégiale de Valangin, "La plus prestigieuse des églises gothiques du canton de Neuchâtel", selon M. J. Bujard, conservateur cantonal des Monuments et Sites. Elle collabore avec les autorités de Valangin, les services de l'Etat et la paroisse (Article 3 des statuts).

Si les gros travaux de restauration sont terminés, elle continue à entretenir l'édifice. Ces dernières années, elle a notamment rénové la porte, les avants-toits et l'orgue, pour citer les principales interventions.

Elle propose des concerts toute l'année selon un progamme établi. L'entrée est libre et une collecte est organisée à la sortie pour les musiciens.

Pour participer de façon concrète, vous pouvez :

  • Verser un DON de la somme de votre choix.
  • Adhérer à l'ASCOVAL en versant une cotisation annuelle de :
    • Individuel : CHF 20.--
    • Couple : CHF 30.--
    • Etudiants, AVS, chômeurs : Selon vos possibilités.
    • Collectivités, sociétés, communes : dès CHF 100.--

Notre CCP est le 17-447839-7. Merci pour votre aide.

En tant que membre, en plus de la fierté de participer à l'entretien et à l'animation de notre collégiale, vous recevrez personnellement le programme d'animations et vous serez bien entendu invités à l'assemblée générale annuelle, au cours de laquelle vous pourrez participer aux décisions concernant l'association.


Un peu d'histoire :

Une chronique, sans doute légendaire, rapporte qu'en l'an 1500 le seigneur de Valangin, Claude d'Aarberg, celui-là même qui est enterré dans la collégiale, entreprend le pèlerinage de Rome pour participer au Jubilé de l'ère chrétienne.
A Gênes, il embarque pour la Ville éternelle, mais un violente tempête se déclare sur le chemin. Claude d'Aarberg, selon la tradition, aurait appelé la Vierge Marie à son secours, promettant de construire, s'il en réchappait, une église sur l'eau.
De retour au village, Claude d'Aarberg, appuyé par son épouse Guillemette de Vergy, fait construire la collégiale sur la rivière La Sorge. Le 1er juin 1505, l'évêque de Lausanne la dédicace. Arrès bien des vicissitudes, la collégiale fut restaurée en 1838, puis en 1909.